Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:00

... pour avoir oser reproduire (enfin, presque) une de ses aquarelles sur mon sous-mains.

Hé oui, j'arrive pas à travailler sur un autre support pour l'instant mais ça va me passer... comme le reste... tout le reste.

Mille excuses donc, mais en même temps si je le " copie " c'est qu'il m'inspire. 

C'est donc lui qui devrait me remercier...

non ?

Aller, je blague là.  Mon crobard recadré fait exactement 7,5 x 11 cm alors que son aquarelle doit être bien plus grande et puis c'est réalisé sur une feuille quadrillée de +/- 80 à 90 g/m² alors que lui travaille sur du Arches 450, voire du 600 g/m².

Autant vous dire que l'approche, la technique et les matériaux employés sont différents.

Lui travaille avec du fluide à masquer pour garder ses blancs et moi je remets des petites touches de gouache blanche.

Je vous montre :

2013-08-23-001

non recadré

et puis, recadré, avec passe-partout :

2013-08-23-002

et puis surtout, j'en ai réellement teminé avec cette feuille du sous-mains car j'ai découpé les trois crobards.

Voici avant cet acte criminel, mon sous-mains ressemblait à ça :

2013-08-23-003

Maintenant, c'est à nouveau une bête feuille quadrillée.

Pour finir, et quand même lui dire merci, si vous voulez voir le pas à pas qui m'a inspiré, vous pourrez cliquer  ICI

 

je vous laisse !

à ciao, ciao !

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans Sur mes sous-mains
commenter cet article
21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 10:00

... le beau temps, c'est bien connu.

Là, le soleil se repointe mais il doit encore tomber des gouttes, because le parapluie de la dame :

 

2013-08-21-001-copie-1

18,0 x 15,0 cm

C'est vrai que j'aurais pu l'appeler " après le pont..." mais bon.

Ce doit être une suite logique (pour mon esprit malsain ) au crobard précédent.  Ce n'est pas que la pluie me manque, loin de là, c'est... au fait, j'en sais rien... c'est comme ça.

Ne cherchez pas non plus le nom de l'endroit, je ne me suis inspiré d'aucun modèle.

Un dernier petit coup d'oeil sur mon sous-mains et puis on passe à autre chose si vous voulez bien :

 

2013-08-21-002

Un bout de quai, un pont, un marché sous la pluie... comme un souvenir de vacances sauf que pour moi, il n'y avait pas de quai où j'étais.

Quoique... à Îles-sur-la-Sorgue... les ponts, les quais, sans les bâteaux de pêche alors !

Allez, haut les coeurs...

à ciao, ciao !

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans Sur mes sous-mains
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 10:00

... disons plutôt que c'est devenu " un bout de quai après la pluie " car au départ c'était juste un test sur mes marqueurs noir, histoire de faire le tri entre ceux que je pouvais garder et ceux qui, ayant tout donné, prendraient la direction poubelle.

Le reste, me d'mandez pas pourquoi, c'est comme ça. Un trait entraîne l'autre et forme un image qui se matérialise dans mon unique neurone.

J'y peux donc rien, c'est la faute au neurone solitaire qui, certains jours, doit s'ennuyer.


2013-08-19-001

10,5 x 17,0 cm

désolé pour les marqueurs fatigués mais grâce à eux, j'ai mon article du jour !

Allez, zou !

à ciao, ciao !


Repost 0
Published by Alain Avèle - dans Sur mes sous-mains
commenter cet article
17 août 2013 6 17 /08 /août /2013 10:00

... ou en tout cas sur une surface guère plus importante : 

2013-08-17-001-copie-2

45,0 x 30,0 mm

 

Inutile donc de vouloir l'agrandir, c'est la bonne taille !

De plus, j'avais dessiné un rectangle presque parfait sans même m'en apercevoir.

On a beau prétendre ne pas vouloir tenir compte des règles qui régissent la peinture et le dessin, le mal est fait.  L'inconscient restitue toujours ce qu'il connait le mieux.

Donc, petite fantaisie pour crayons aquarellables, salive et doigts de la main gauche sur une feuille A4 de récup pliée en deux.

Je vous confirme par la même occasion qu'il est difficile de peindre avec ses doigts sur une surface si exiguë.

Je vous montre l'ensemble :

2013-08-17-002-copie-2

je l'avais eue en main pour la mettre à la poubelle, cette feuille... qu'est-ce qui m'a pris ?

Je suis un mystère à deux pattes, ce doit être mon karma.

Dire que j'avais un espace énorme sur mon sous-mains encore vierge (ou presque) juste en dessous !

2013-08-17-003

Pauvre de moi. Parfois je me fais réellement peur.

Allez, sur ce...

à ciao, ciao !

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans les hasards de l'eau
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 10:00

Je n'ai jamais fait beaucoup de pastel, quelques essais tout au plus, le plus souvent décevants et pratiquement toujours sur des papiers inadaptés.

Donc, pour ne pas faillir à cette tradition, je me suis défoulé sur un bout de carton venant d'un cubi de vin (+/- 19,0 x 16,0 cm.)

Ben oui, chacun son vice !

 

Pourquoi revenir au pastel alors ?

Ben, c'est la faute à la revue " Pratique des Arts " ou plutôt à Barbara Benedetti Newton et à son  pas à pas qui m'a donné envie d'aller voir son site.

Si vous désirez vous y rendre, c'est  ICI

Enfin, vous faites comme bon vous semble.

Moi, j'y suis allé et je me suis un peu... enfin disons assez bien inspiré d'un de ses tableaux, de ses tons et de sa méthode pour réaliser la chose ci-dessous :


Une nuit sur les marais d'Harchies.

2013-08-15-001

 

Les marais d'Harchies (Belgique), ce sont des étendues d'eau entourées de verdure, un refuge pour les oiseaux aquatiques mais avec, à un endroit bien précis, un véritable paysage d'apocalypse.

Des arbres morts, partout, dans et hors de l'eau.

Et des cormorans ! Par dizaines, voire par centaines, qui nidifient à cet endroit.  Le meilleur des défoliants écologiques.

Mais revenons à ce pastel.

Question matériel pour travailler ce médium, je ne possède pas grand chose et, comme je ne compte pas en faire très souvent, je n'investis pas dans ces bâtonnets colorés.

Voyez plutôt :

 

2013-08-15-003

 

Quelques bâtons achetés neufs, du bleu, du vert et du rouge, et puis quelques autres qui avaient déjà beaucoup servi, récupérés à l'atelier que je fréquentais il y a bien longtemps déjà.

Faire du pastel ça défoule, d'accord, mais qu'est-ce que c'est salissant !

Une fois terminé, j'ai trouvé un cadre dont la taille me convenait et qui contenait une aquarelle déjà ancienne, voilà la chose installée sur un mur étroit dans le couloir d'entrée.

L'avantage de produire ses tableaux, c'est de pouvoir changer régulièrement sa déco... c'est déjà ça !

 

2013-08-15-002

  cadre 30,0 x 24,0 cm

Allez, zou ! 

à ciao, ciao !

 


 

 


Repost 0
Published by Alain Avèle - dans Clin d'oeil
commenter cet article
13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 10:00

Toute chose à une fin, bonne ou mauvaise et là j'entends aussi bien la chose que sa fin.

J'aurais aimé terminer sur un crobard plus réussi mais c'est la vie... y'a des jours avec, y'a des jours sans !

Faut l'accepter.

Je termine donc ce carnet par le crobard qui aurait dû le commencer vu que c'est le tout premier lieu visité : L'Isle-sur-la-Sorgue.

2013-08-13-001

Isle-sur-la-Sorgue, c'est plein d'eau partout.  Canalisée le plus souvent... quoique... et ce jour-là, il en venait même du ciel.

Et pas qu'un peu, même !

Autant dire que sortir l'appareil photo de son sac protecteur tenait de l'exploit.

Ce n'est donc pas ( avec Avignon ) ce qui me restera comme le meilleur souvenir de mon séjour, et c'est probablement pour cette raison que je ne l'avais pas encore placé.

Je ne voudrais quand même pas terminer de cette manière, alors...

alors, je vous place une photo prise le jour de l'arrivée en soirée :

2013-08-13-002

là ça vaut peut-être la peine de cliquer !

 

La pluie qui nous avait poursuivie tout le long des mille kilomètres du trajet venait de cesser mais les nuages enveloppaient encore Roussillon.

 

Merci à ceux qui ont eu la patience de me suivre...

à ciao ciao !


Repost 0
Published by Alain Avèle - dans les hasards de l'eau
commenter cet article
11 août 2013 7 11 /08 /août /2013 10:00

Allez, trois gribouillis immondes réalisés sur mon sous-mains il y a déjà quelques temps puis découpés et maintenant collés dans le carnet.

Trois vues de Lacoste sur une bonne centaine de mètres, l'ancienne boulangerie d'abord et puis plus haut, avant et après le passage sous le beffroi.

2013-08-11-001

Je dois encore en avoir un qui traîne à mettre sur l'autre page.

Je vais chercher dans mon brol, je dois vous retrouver ça !

En attendant,

à ciao, ciao !

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans les hasards de l'eau
commenter cet article
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 10:00

Un carnet de voyage, ça sert aussi à rassembler certaines documentations glanées sur place et ainsi éviter qu'elles ne finissent oubliées dans un tiroir quelconque.

Face à la page présentée dans l'article précédent, j'ai donc collé le plan de Roussillon reçu à l'Office du Tourisme, comme ça lorsque je montrerai ce carnet à des amis ( qui ne le resteront peut-être plus par la suite, qui sait ? ) je ne devrais plus tout retourner chez moi.

2013-08-09-001

en cliquant, vous saurez peut-être lire !

2013-08-09-002

Même remarque que ci-dessus !

 

Voilà qui devrait terminer les crobards consacrés à ce séjour en Lubéron.

Je dois encore avoir quelques gribouillis immondes commis sur mon sous-mains que je pourrais coller sur la ou les pages suivantes...

On verra !

En attendant,

à ciao, ciao ! 

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans les hasards de l'eau
commenter cet article
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 10:00

J'en reviens à mes crobards mais plus pour très longtemps car je commence à saturer et le but primaire étant de me faire plaisir....

... vous comprenez, je suppose.

Alors, petites pubs gratuites pour trois restos de ce village et comme je ne connais pas les autres, je n'en parlerais pas.

2013-08-07-001

vous remarquerez qu'incidemment, je les ai entourées de trois crobards.

Bien sûr, les entrées du castrum ne se trouvent pas en dessous de cet intitulé mais sur la gauche. Les escaliers, c'est l'accès au beffroi !!!  

Après tout, j'ai mis des flèches, yakalessuivre !

Allez, je vous laisse,

à ciao, ciao !

Repost 0
Published by Alain Avèle - dans les hasards de l'eau
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 10:00

Petit intermède dans le récit crobardesque de mes vacances en Lubéron. 

Et qui dit intermède, dit " sous-mains" en ce qui me concerne.

Je vous montre et puis j'explique :

2013-08-05-001

La tache rouge (remaniée ensuite au marqueur) est le résultat d'un essuyage de pinceau qui contenait trop de pigments à mon goût.

Un ou deux jours plus tard j'ai remarqué que cette tache ressemblait à une femme accroupie... d'où les traits de marqueur.

J'ai donc pris sur mon pinceau un reste séché de sépia-terre de sienne brûlée qui traînaillait dans la soucoupe qui me sert de palette et... l'autre tache qui elle, ne sera pas remaniée, s'est imposée à moi.

C'est tout petit petit, regardez dans un coin à droite :

2013-08-05-002

Me d'mandez pas de vous expliquer pour les monstres sympas, ça ne fait pas partie de ce blog !

Allez, zou !

à ciao, ciao ! 


 


Repost 0
Published by Alain Avèle - dans Sur mes sous-mains
commenter cet article

Présentation

Les enfants de l'Aïr

enfants-air

Archives